« Je veux que mes personnages ouvrent des portes. Celles de l’inconscient, de l’enfance, et du rêve. Quand on les découvre au detour d’une rue, j’espère qu’ils chatouillent la curiosité de chacun et encouragent à regarder différemment.

Dans un monde où nous sommes constamment bombardés d’images et d’appels à la consommation, si on l’on parvient à changer notre regard, on peut s’ouvrir à de nouvelles possibilités et à des choses que l’on n’aurait jamais pu voir autrement.

Il n’est pas question d’imposer un point de vue mais juste d’inciter à une interaction poétique. À chacun de se perdre entre les lignes et d’y lire ce qu’il veut. »